Fichiers KML et GPS de randonnée - [Le calepin du geek]
Le calepin du geek
Geek : Personne s’intéressant à des domaines pointus, avec une once de créativité.

Ceci est un site perso, dans le pur esprit web 1.0, compilant des notes diverses sur des thèmes d’intérêt. (Informatique, programmation, voyage à vélo, réflexions)

Fichiers KML et GPS de randonnée

Les tracés ("trace") GPS : Késaco ?

Article mis en ligne le 18 mai 2013
par aldoniel
Imprimer cet article logo imprimer

 Tracés KML

Il s’agit des fichiers contenant les coordonnées GPS des cartes visibles sur ce site.

Mais pourquoi est-ce que je les donne ?

JPEG - 16.5 ko
(c) Google

 Au fait, quel intérêt ces GPS de randonnée ?

(genre le eTrex® 20, 160€ quand même, dont je suis l’heureux propriétaire)

Le -

  • pas de carte intégrée de base (il y a un vague fond inutilisable qui sert de démo)
  • ça n’a aucun rapport avec ce qu’on nomme communément GPS, c’est à dire que ce n’est pas spontanément l’engin sur votre volant qui vous montre les panneaux et sort les instructions pour tourner à gauche ou droite (même si on peut quand même le faire)
  • l’utilisation nécessite un minimum de maîtrise technique et d’investissement au début. C’est pas du tout du matériel "out of the box".
  • en plus la documentation garmin est nulle. Il faudra passer du temps sur les forum d’utilisateurs et sites spécialisés, très nombreux.
  • pas de boussole électronique sur ce modèle, mais personnellement, je préfère une boussole physique plus fiable.

Le +

  • marche à piles ou sur batteries NiMH (24 h d’autonomie réelle en usage continu)
  • réception meilleure et rapide (<1mn en général), même sous les arbres dans une combe.
  • appareil durci (résistance à l’eau), très fiable
  • enregistre le parcours réalisé.
  • interface pratique, bien que moyennement intuitive.
  • pas d’écran tactile, mais des gros boutons qu’on peut utiliser avec des gants.
  • le support des cartes OpenStreetMap permet d’avoir une carte gratuite et correcte pour des voyages brefs à l’étranger.

 Comment le rendre utilisable

  • en ajoutant un fond de carte déjà.
    • Soit en passant par le magasin garmin où la carte City Navigator® Europe NT – Benelux et France coûte 40€ et est routable (c’est à dire qu’elle permet le calcul d’itinéraire depuis le GPS comme un vrai GPS...). On dit qu’elle est peu précise hors routes pour voitures.
    • Soit en téléchargeant les cartes OpenStreetMap (gratuit) ou . Il existe des cartes OSM routables.
  • on peut ajouter les points d’intérêts comme les campings d’europe ce qui est assez utile si on ne sait pas où dormir le soir et qu’il n’y a aucun réseau téléphonique décent dans le coin et pas âme qui vive... (ça arrive facilement lorsqu’on est à + de 10 km d’une ville).

 Comment l’utiliser ?

  • sous BaseCamp, on trace un itinéraire sur la carte, puis on le charge sur l’appareil
  • en usage, on suit le tracé pré-dessiné (oui, c’est archaïque).
  • selon la carte (oui pour OSM), on peut rechercher à tout moment les points d’intérêt à proximité (boulangerie, magasin x, station service, toilettes publiques, restaurants, monuments, office de tourisme, camping etc.)
Notes :

[1c’est ce que j’utilise pour les tracer en combinaison avec BaseCamp parce que c’est plus simple pour les intégrer au site



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.70.61