Le calepin du geek
Geek : Personne s’intéressant à des domaines pointus, avec une once de créativité.

Ceci est un site perso, dans le pur esprit web 1.0, compilant des notes diverses sur des thèmes d’intérêt. (Informatique, programmation, voyage à vélo, réflexions)

Installer linux sur un IBM Thinkpad 600E
pour en faire un lecteur de podcast à mettre dans sa cuisine

Recycler un portable de 1998, même pas peur !

Article mis en ligne le 13 avril 2014
par aldoniel
Imprimer cet article logo imprimer

Oubliez les ordinateurs bidouillés à base de raspberry, d’écran minuscule, recyclez les vieux ordinosaures qui moisissent dans les placards.

 Objectif

  • écouter des podcasts dans sa cuisine avec un son fort, sans écouteurs
  • loin de la borne Internet ou de l’ordinateur normal
  • avoir la possibilité d’interrompre, d’accélérer la lecture très vite sur des fichiers d’une heure
  • usage convivial
  • sans acheter un nouveau matériel délirant

 Pistes explorées

  • brancher un baladeur MP3 sur des enceintes
  • recycler un vieux PC
  • bricoler un lecteur de podcasts à partir de raspberry

 Brancher un baladeur MP3 sur des enceintes

Ça marche, cependant il y a plusieurs inconvénients majeurs :

  • l’avance rapide est ingérable, de même que la reprise, à moins de disposer d’un baladeur sous le meilleur firmware de tous les temps : un Sansa (clip, clip+, fuze) sous Rockbox.
    • Le problème, c’est qu’un Sansa Clip coûte dans les 40-50 €, et que la moitié des utilisateurs se plaint qu’il tombe en panne juste après un an (donc non !). Et qu’un Sansa Fuze coûte environ 100 €, ce qui est tout de même gâcher pour le laisser dans la cuisine.
  • On peut aussi partager un appareil, mais c’est une perte de temps de le retrouver à chaque fois, et de le reconnecter.
  • Un bon compromis est de fractionner les fichiers et trois en morceaux de deux minutes, ce qui permet une avance rapide à peu près correcte et une reprise avec une ergonomie à peu près correcte sur un baladeur MP3 quelconque. Le logiciel Mp3splt fera ça très bien.
    • J’ai fait ça un temps, mais je me suis lassé, car il faut gérer manuellement le téléchargement des podcasts, leur fonctionnement, la suppression après écoute, le changement des piles… Même en écrivant un script dédié, il reste de la maintenance.

 Bricoler un lecteur de podcasts à partir de raspberry

  • encore un trip de geek : 40€ pour un PC neuf sous Linux.
  • Mais il faudra rajouter beaucoup de temps, un écran, des enceintes, un récepteur Wifi, une alimentation, pour le transformer en station à lire les podcasts.

 Recycler un vieux PC

  • Honnêtement, ce n’est pas difficile de trouver parmi ses connaissances ou chez soi, une machine de l’ancien temps en parfait état de marche, mais d’usage abandonné car matériellement trop ancienne.
  • J’ai jeté mon dévolu sur un IBM Thinkpad 600E.

 IBM Thinkpad 600E, une machine de folie de l’an 1998 !

  • Un processeur de fou à 400 MHz
    • c’est-à-dire assez puissant pour lire un Divx avec un la librairie optimisée FFmpeg de MPlayer par ex., mais trop juste pour du multitâches.
  • 118 Mo de RAM environ (j’ai rajouté une barrette)
  • un disque dur de 7 Go environ
  • un lecteur de cartes PCMCIA [1]
  • Des haut-parleurs puissants
  • un matériel increvable qui résiste à un transport intensif
  • caractéristiques techniques complètes : http://www.thinkwiki.org/wiki/Category:600E

 Remise en état

  • 16 ans après sa construction, il est évident que la pile CMOS qui sert à alimenter la mémoire du BIOS et la pendule est morte, il faut donc en acheter une autre dans n’importe quel supermarché, et la remplacer. Il suffit d’ouvrir la trappe qui la contient, de desceller l’ancienne de son plastique et de resceller la nouvelle en serrant fort avec du scotch isolant (plein de tutoriels sur Internet, par exemple celui-ci). Avec une pile neuve, le BIOS cessera d’afficher les erreurs 161 / 163.
  • la batterie est morte, et générera une erreur au démarrage du BIOS. Le plus simple est de l’enlever, et pour des raisons esthétiques, de la desceller avec délicatesse, en enlevant les cellules que l’on amènera au centre de recyclage, puis de refermer la coque qui fera office de cache.
  • Achat d’une carte Wifi. Ce qui est très important est vérifier que ce matériel possède un driver nativement reconnu sous Linux, sinon ça peut être très compliqué à installer.
  • Ex : j’ai sous la main une vieille carte NETGEAR WG511T qui marche très bien en PCMCIA, mais qui malheureusement ne gère pas le WPA. Ça vaut actuellement 1 euro et demi d’occasion.
  • Les dongles USB AWUS036H sont très abordables à 20€, j’en ai un qui tient depuis des années..
  • documentation générale : http://thinkwiki.de/600E (allemand)

 Installation de Linux

  • Alors Linux, c’est la chienlit. C’est un marché fragmenté avec 36 déclinaisons qui sont toutes d’usages différents. Une fois qu’on en connait une, c’est dur de changer.
  • Sur cette machine, il faut une distribution compatible avec un matériel ridiculement ancien et peu puissant.
  • Xubuntu (je n’ai pas testé, mais des gens prétendent que ça marche)
  • Puppy Linux
  • accessoirement DSLaka Damn Small Linux fonctionne à peu près, mais l’interface est vraiment trop horrible
  • Arch Linux, mais ça a l’air compliqué
  • etc...

 Puppy Linux

  • Pouquoi avoir choisi cette distribution ? Elle est atypique pour Linux, c’est-à-dire que son usage est volontairement très simplifié pour les gens qui ne s’y connaissent pas trop. C’est donc parfait.
  • Installation par CD pratique
  • Optimisation pour le matériel ancien dans un contexte de très faible mémoire vive (± 100 Mo) (en théorie, il est probable que le modem RTC interne soit supporté bien, je n’ai pas testé, mais il semble que des gens envoient des fax avec).
  • Démarrage en 1 minute 30" chrono ! (Soit trois fois plus vite que mon portable moderne sous Windows)
  • Très réactif même pour du vieux matos, souvent plus que mon portable moderne...

 Installation de Puppy Linux

  • vous trouverez une version francophone ainsi que de nombreux tutoriels d’installation en français sur ce site http://toutoulinux.free.fr/. Cependant, la dernière version installable en français sur le Thinkpad est ToutouLinux_4.1.2Retro.iso que l’on trouve encore sur certains sites ftp grâce à Google, mais je vous conseille plutôt les plus récentes ci-dessous.
  • télécharger puppy-4.2.1retro-k2.6.21.7-seamonkey3.iso là http://ftp.nluug.nl/os/Linux/distr/puppylinux/
  • pourquoi cette version de 2009 ? En fait, c’est la dernière avec les pilotes pour le matériel du thinkpad. D’après les forums de Puppy Linux, personne n’a jamais réussi à installer les versions récentes en faisant fonctionner le son. J’ai retrouvé une vieille note de moi-même qui explique qu’il existe un bug dans le kernel faisant que la carte son ne sera pas détectée pour toutes les versions ultérieures "non retro" (ma note précise que c’est possible en recompilant le kernel avec des hacks... mais c’est chiant)
  • il faut avant tout désactiver l’option Quickboot dans le BIOS
  • pour entrer dans le BIOS, la doc officielle indique : "Starting with the laptop powered off, one has to press the F1 button and keep the button pressed while turning on the laptop to enter the BIOS."
  • mettre le cd, suivre les instructions
  • souris PS2
  • paramétrer xorg, avec 1024*768*16 couleurs
  • lancer l’universal puppy installer dans menu démarrer —> system
  • partitionner le disque comme suit avec GParted
  • SWAP 200 à 256 Mo
  • Ext 3 primary partition pour le système et les données
    • Une vieille habitude de linuxien dit qu’il faudrait idéalement faire une Ext 3 de 1 Go pour le système et une 2e Ext 3 primary le reste pour les données. Je la déconseille complètement, car le bénéfice est incertain sur un système qui ne sera jamais mis à jour, et ce sera sioux de mettre en place l’automount et de linker /home.
  • Complete install (dans la partition Ext3) (ignorer les avertissements, ils sont appropriés pour des machines plus puissantes)
  • à la fin, installez GRUB et enregistrez le fichier que l’installer vous fournit dans /boot/grub/menu.lst en supprimant les commentaires.
  • redémarrez sans le CD, sans enregistrer la session.
  • vous avez un système neuf depuis le disque... il faut reconfigurer xorg, etc.
  • le reste est intuitif. (Désactivez au passage les widgets horribles et lents, et changez les icones par défaut)
JPEG - 82 ko
Partitionnement conseillé
Enfin !

 Comment avoir le son sur ce thinkpad 600E sous Puppy 4.2.1

  • bios : couper quickboot (sinon c’est pas la peine)
  • blacklister cs46xx +++ sinon y’aura une autodétection à chaque reboot qui va pourrir les réglages : menu>config>bootmanager : blacklist
  • éditer /etc/modprobe.conf  : supprimer toute référence à la fin à snd-cs4236 (normalement les deux dernières lignes), puis ajouter à la fin
# --- BEGIN: Generated by ALSACONF, do not edit. ---
# --- ALSACONF version 1.0.16 ---
alias snd-card-0 snd-cs4236
alias sound-slot-0 snd-cs4236
options snd-cs4236 port=0x530 cport=0x538 sb_port=0x220 fm_port=0x388 isapnp=0 dma1=1 dma2=0 irq=5
# --- END: Generated by ALSACONF, do not edit. ---
  • ajouter ceci dans /etc/rc.d/rc.local si on veut que le son ne soit pas sur mute au démarrage (63 c’est le % du volume au démarrage)
echo -n "activer le son PCM" >/dev/console
#régler le volume...
amixer -c 0 sset PCM unmute 63
  • rq : les paramètres physiques de la carte peuvent varier sur une autre machine. On peut tenter une détection avec alsa wizard, mais chez moi celui-ci n’ajoute pas sb_port=0x220 fm_port=0x388 dans modprobe.conf et il faut les mettre à la main, sans quoi on obtient un mélange de bruit blanc et de sifflements.

 Logiciels à installer

  • pMusic-1.8.3 pour télécharger les podcasts, c’est très rudimentaire, mais ça marche. Les versions ultérieures ne fonctionneront pas.
  • Aqualung, c’est mieux !
    • gestionnaire de podcast correct intégré (pas de lecture pendant le téléchargement malheureusement)
    • léger
    • lecteur de music de bonne facture et moderne (gapless, CD, tags, etc.)

 Appendice

  • Si vous laissez tomber le son et le lecteur cd, la meilleure version de puppy est Toutou-Wolx.2014.iso basée sur wary-5.5.iso optimisée en monoprocesseur. Démarrage en 1’10" ! L’installation est sioux : il faut graver le CD, qui donnera un message d’erreur SFS file not found, à moins de décompresser l’iso avec 7zip sur une clé usb, et de démarrer le CD avec le code puppy pmedia=usbflash lors de la pause de 5 s. du boot.
  • Si vous voulez mettre à jour le navigateur, ne choisissez pas seamonkey dont les versions récentes sont trop lourdes, mais opéra.
  • Pour visualiser et anoter des fichiers PDF, la meilleure solution est d’installer un lecteur de PDF Windows sous Wine. Ça s’exécutera plus vite que le lecteur natif. De même pour les PowerPoint, utiliser la visualiseuse gratuite de Microsoftsous wine.
Notes :

[1pour les jeunes, le lecteur de cartes PCMCIA et une technologie obsolète absolument géniale manifestement sabotée par les fabricants, qui permettait de brancher sur un ordinateur portable une carte supplémentaire permettant d’y ajouter une fonction, sans se retrouver avec une espèce de clé USB toute moche qui sort à moitié : récepteur de télévision TNT/Canal+, modem RTC fax/Wifi/3G/Ethernet, port USB/SATA/Firewire/série, lecteur de carte, etc., le tout en hotplug. Cette technologie a été remplacée en 2004 par l’express Card, standard tellement raté qu’en 2014, on trouve encore des cartes PCMCIA pour tout et n’importe quel usage, alors que des express Card on peine à en trouver une qui serve à quelque chose).

P.S. :

Courrier des lecteurs

> Bonjour,
>
> j’ai découvert votre site par une recherche sur toutou linux
> je vous invite à regarder http://seenthis.net/people/emmabuntus
sur les vieux pc
> Cordialement
>
> Jean-Marie

Je viens de regarder, merci pour votre suggestion.
Il apparaît que ce système d’exploitation est basé sur Xubuntu 12.04 (ou 10). Les documentations officielles suggèrent :

memory requirements ?

To install or try Xubuntu within the Desktop/Live CD, you need 256 MB of memory. Installing with the Alternative CD requires only 64 MB. Once installed, it is strongly recommended to have at least 512 MB of memory, but you can run with 256 MB too.

De plus, toutes les versions de linux semblent présenter un bug avec la carte son du ThinkPad 600E qui est l’objet de cette discussion. L’évolution de la structure du système d’exploitation à travers les versions rend malheureusement difficile la transposition des bidouillages documentés sur les versions antérieures... (Dernières documentations sur Ubuntu en 2006).

Il faut se souvenir que je parle d’un matériel âgé de 16 ans tout de même dont la mémoire vive n’est que de 110 Mo. En l’occurrence, les distributions à base de Toutou/Puppy Linux restent encore les plus adaptées à ce genre de matériel très ancien pour le néophyte.
Sinon, sur du matériel « ancien plus récent », des versions allégées d’Ubuntu seraient également possiblement mon premier choix.



Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.70.61